Néandertaliens, bandits et fermiers (les origines de l'agriculture) Agrandir l'image

Néandertaliens, bandits et fermiers (les origines de l'agriculture)

978-2-84225-043-5

par Colin Tudge.
64 p.

Présentation

5,00 €

Présentation

Colin Tudge réfute dans ce petit livre la thèse communément admise – mais problématique – selon laquelle l'agriculture serait née au Proche-Orient il y a 10 000 ans pour se répandre ensuite dans le monde entier. Avec l'appui de nombreux scientifiques, il défend l'idée qu'il y a 40 000 ans déjà nos ancêtres «manipulaient leur environnement végétal et animal». Cette activité annexe leur aurait assuré une stabilité constituant un avantage évolutif décisif, qui expliquerait la disparition au paléolithique des grands mammifères, et, peut-être, celle des Néandertaliens.

Que s'est-il passé alors il y a 10 000 ans ? C'est à ce moment que, victime de son succès, une population humaine de plus en plus nombreuse aurait atteint un seuil d'irréversibilité, au-delà duquel il devenait impossible de se détacher de l'activité agricole. Comment expliquer autrement que quiconque ait pu entreprendre de cultiver la terre, alors qu'il s'agit d'une tâche à ce point inhumaine ? «L'être humain n'a pas inventé l'agriculture puis sauté et dansé de joie : il y fut amené petit à petit, contraint par la nécessité, et depuis il n'arrête pas de pester contre le labeur qu'elle exige.» La Genèse ne dit pas autre chose...

Commentaires

Donnez votre avis

Néandertaliens, bandits et fermiers (les origines de l'agriculture)

Néandertaliens, bandits et fermiers (les origines de l'agriculture)

par Colin Tudge.
64 p.

Donnez votre avis

21 livres dans la même collection